Retour aux articlesRetour aux articles
Kwerkwell

Être pionnier de sa vie

Quand on m’a proposé de participer au Half Marathon des Sables – course à pied très longue distance en autonomie complète, quatre jours, dans le désert de Fuerteventura, aux Canaries –, deux sentiments se sont entrechoqués en moi : la peur et la joie.

 

La peur, d’abord ! Peur de l’échec, de la difficulté, de reprendre la course à pied après de longues années d’arrêt ; peur de me retrouver face à moi-même, de partir pour une aventure dont j’ignorais tout ou presque ; peur aussi de l’entraînement intensif en pleine période estivale et de vacances en famille. Autant d’arguments faciles à brandir pour renoncer.

 

Mais aussi la joie ! La joie de découvrir de nouveaux espaces naturels, de participer à une aventure hors norme ; la joie de renouer avec des efforts intenses, de prendre des risques, de rencontrer de nouvelles personnes et d’être le représentant de ceux qui me soutiennent dès la première seconde : amis, famille et sponsors, mais aussi mon entreprise.

 

Après avoir couru près de 120 kilomètres répartis en trois étapes – 27, 68 et 23 – sous une température de 40 degrés ; après avoir dormi en bivouac, avoir bu plus de 40 litres d’eau en quatre jours, avoir traversé des champs de lave, escaladé des montagnes, traversé des kilomètres de plages de sable fin, échangé avec des dizaines de personnes, avoir eu envie d’arrêter mille fois ; après avoir ri ; après avoir pleuré ; après avoir regretté d’être venu…, je suis un homme heureux !

 

Je suis heureux d’avoir été au bout de moi-même, d’avoir surmonté mes nombreuses peurs, d’avoir su m’adapter une nouvelle fois à l’inconnu. Je me suis appliqué à respecter les techniques de préparation mentale que j’enseigne depuis de nombreuses années. Je me suis prouvé qu’elles fonctionnent, peu importe l’environnement. Je suis fier d’avoir pris des risques. Je suis reconnaissant des centaines de messages reçus et des liens indéfectibles tissés avec les autres participants. Et surtout, je rêve encore des images spectaculaires gravées à jamais dans ma mémoire.

 

Cette course est le reflet des épreuves que l’on rencontre tous les jours. Elle m’a prouvé que rien n’est impossible à qui le veut vraiment. J’ai compris que trouver les solutions vaut autant que franchir les obstacles. C’est la raison pour laquelle j’encourage chacun à sortir de sa zone de confort. Peut-être pas de façon aussi radicale que moi, mais comme ça, juste pour apprendre à mieux se connaître. Sans se juger. Car la confiance en soi est le résultat de l’expérience.

 

 

Et je suis heureux de pouvoir partager tout cela, chaque jour, avec la communauté des membres de Kwerk, depuis que je suis leur wellness manager !

 

Samuel Degoute